Rose-Croix Histoire et Mystères

16 Oct 2020

Par Christian Rebisse

Extrait du chapitre « Égypte et Tradition primordiale »

« On s’est beaucoup interrogé sur les origines du rosicrucianisme. Si la plupart des chercheurs s’accordent pour situer ses débuts historiques au XVIIe siècle, on peut néanmoins déceler la genèse de ce mouvement dans un passé plus lointain. Telle était l’opinion de Michael Maier. Dans son ouvrage Silentium post clamores (1617), il présentait les origines du rosicrucianisme comme égyptiennes, brahmaniques, issues des mystères d’Éleusis et de Samothrace, des mages de Perse, des pythagoriciens et des Arabes. »

Extrait de la conclusion

« Comme le montre cette étude, nombreux furent ceux qui, au cours des siècles, ont œuvré à l’instauration du rosicrucianisme. Tentant de marier la rose et la croix, certains se blessèrent aux épines qui protègent la fleur de l’âme, car tous ne furent pas des sages, mais des hommes et des femmes, avec leurs qualités et leurs défauts. À des degrés divers, chacun a pourtant contribué à l’élévation de l’humanité, en tentant d’inciter ses contemporains à regarder au-delà du monde des apparences, pour tenter d’y découvrir la présence du Divin. En cela, les interrogations qu’ils ont soulevées sur les mystères de la rose et de la croix, c’est-à-dire le pourquoi de l’Homme et de la Création, restent d’une vivante actualité. »